BECASSINE

Nous avons réalisé un petit film sur la vie de M Emile Pinchon né à Amiens. Ce reportage m'a conduit d'Amiens à Noyon en passant par Clairoix et Paris.

J'ai découvert sur cet homme une vie passionnante et d'une grande richesse. Ce petit sujet n'est qu'un petit aperçu de sa vie..

 

 

 

 

becassine-0-1.jpg

 

PAPA DE BECASSINE, EMILE, JOSEPH, PORPHYRE PINCHON EST NE A AMIENS LE 17 AVRIL 1871 A 5 H00 DU MATIN.RUE DU CAMPS DES BUTTES AU NUMERO 14.

 

bulletin-de-naissance-11-1.jpg

SECOND D'UNE FAMILLE DE 8 ENFANTS, IL AURA 6 FRERES ET UNE SOEUR.

jp-pinchon.jpg

Après des études à Amiens puis à Paris (où il devient bachelier ès lettres), Joseph s’inscrit aux Beaux-Arts.  . Il effectue son service militaire de 1892 à

1895 .

Il passera la plus grande partie de la guerre de 1914-1918 dans des services de camouflage en Belgique puis, de 1916 à 1918, en Macédoine.

 

 

 

 

Après une enfance passée à Amiens, J.P.Pinchon a, jusqu'à sa mort, essentiellement vécu à Paris ; il avait un atelier rue Aumont-Thiéville (17ème

 

arrondissement)

 

rue-aumont-1.jpg

 

Mais il a séjourné, plus ou moins ponctuellement, dans plusieurs endroits : Noyon (où son père, en 1887, avait

 

repris la direction de la tannerie de son beau-père), Clairoix (au Clos de l'Aronde, l'actuelle mairie)

 

 

 

clairoix.jpg

 

Dès 1903, il illustre divers journaux pour enfants. En 1905, paraît le premier numéro de La Semaine de Suzette, où J.P.Pinchon crée le personnage de

Bécassine. C’est le début d’une longue série d’environ 1500 planches, publiées dans cet hebdomadaire, et pour la plupart éditées en albums.

 

suzette.jpg

 

 

De 1907 à 1914, Joseph est dessinateur de  costumes puis directeur des services artistiques de l’Opéra de Paris.

Environ 30 opéras bénéficierons de ses talens

 becassine-opera.jpg

Le 9 mars 1920, il épouse Suzanne Armande Würtz, originaire de Margny-lès-Compiègne

 

Bécassine est très vite devenue un personnage  très populaire, appréciée et aimée par les uns, mais  aussi méprisée  par les autres.

 

dessin.jpg

 

 

 

 A tel point qu'elle fera l'objet d'un attentat sur sa représentation en cire au musée Grévin en Juin 1939 par des autonomistes Bretons du mouvement BREIZ ATAO . Nous avons pu lire un extrait du témoignage de l'un des acteurs de cet attentat..........

 

 

 

                                                                       23.jpg              musee-grevin-becassine2.jpg

 

 

 

 

Joseph est membre d’un équipage de chasse à courre, pour laquelle il voue une grande passion. Il soutient la création, en 1935, du musée de la vénerie à Senlis.

 Il fera don à ce musée de quelques œuvres, notamment un projet de tapisserie "La chasse".

De 1929 à 1939, il devient Directeur Artistique de "Benjamin",un  hebdomadaire pour la jeunesse fondé par Jaboune (alias Jean Nohain), auquel il fournit de très nombreux dessins.

Il illustre aussi "L’Écho de Paris",  "Fanfan la Tulipe", "Fillette", "Wrill", "Cap’taine Sabord", "Le Petit Canard", "Lisette", "France Soir Jeudi"... Illustrateur talentueux et prolifique, il produit des centaines de dessins pour ces journaux, et crée de nombreux personnages : Frimousset (et son chat qui parle, dénommé Houpalariquette), Grassouillet, la famille Amulette, Suzel la petite Alsacienne, Gringalou, Olive et Bengali, Patounet, Giboulard et Cie...

                                                                                 frimousset.jpg          grassouillet.jpg          la-famille-amulette.jpg

 

J.P.Pinchon illustrera de nombreux ouvrages comme:  "L’arbre" (1899), "Les aventures de Maître Renard" (1911),"Histoire sainte illustrée" (1934),"Robert-Houdin" (1939)....................................

 

Et c'est en 1953 le 20 Juin plus précisement qu'Emile Pinchon s'éteint à Paris.

Il sera cependant inhumé à Amiens.

Mais le destin est parfois cruel, et Emile Pichon est tombé dans l'oubli. Il repose désormais dans un coin reculé du cimetière de Saint Acheul ou j'ai tenu à lui rendre hommage à ma manière et en espérant trouver les moyens de lui redonner la sépulture qu'il mérite.

                                                          tombe-reduit.jpg                  becassine-larme-reduit-1.jpg

 

 

 

 

 

 

à suivre......

 

 

                                                                                                             

 

Commentaires (1)

1. BOCHAND 01/11/2017

bonjour,

Beaucoup s'indignent que la tombe de la Famille PINCHON soit dans le triste état qu'elle est encore. Il faudra bien qu'Amiens s'y intéresse si la bibliothèque réalise une expo en 2018 sur cet illustrateur très prolixe. Monsieur Albert de la mairie semblait, il y a quelques années, vouloir donner le nom d'une rue PINCHON! ON espère une reconnaissance! je ne désespère pas! Bien cordialement.

Jean Marc BOCHAND, secrétaire de l'association Art, Histoire et Patrimoine de CLAIROIX (la plus grande collection dédiée à JP PINCHON et son frère Emile.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×