La maison d izieu

IZIEU, un nom qui sonne encore aujourd'hui comme un cri d'injustice et d'horreur.

Nous avons réalisé un petit film relatant cette journée terrible du 6 Avril 1944, où 44 enfants agés de  4 à 17 ans  et 7 accompagnateurs ont été arrêtés et déportés.

Notre film s'est voulu respectueux de la vérité, sans haine, avec pour seul objectif le devoir de mémoire. Nous avons replacé le contexte, évoqué les évènements et travaillé avec plusieurs intervenants dont 2 petites filles de 6 et 8 ans qui ont lu des extraits de lettres envoyées par les enfants.

 

                Charlotte 1                              Elina

Charlotte et Elina

Izieu est située dans l'Ain à proximité de la Tour du pin entre Lyon et Chambéry. La maison devenu  l'un des trois lieux de mémoire des victimes de persécussions a servi de refuge pendant la guerre 39-45 aux enfants Juifs. Miron et Sabine Zlatin ont organisé en ce lieux un véritable cocon protecteur aidés par plusieurs intervenants qui subiront également la folie d'une idéologie d'exterminations menée ce triste jour par Klaus Barbi.

 

En ce matin du 6 Avril 1944, les enfants levés comme à l'accoutumé prennent leur petit déjeuner.Les Allemands font leur intrusion et arrêtent violemment tous les occupants. Seul Léon Reifman, prévenu par sa soeur, réussi à se sauver en sautant d'une fenêtre au premier étage du bâtiment.

Je pourrais vous relater en détail le déroulement de ces évènements ainsi que ce qui a précédé et même suivi. Je me suis tellement documenté sur cette tragique journée que j'ai l'impression de tous les connaitre.

 

 

Je me suis rendu à plusieurs reprise à Izieu et l'émotion est toujours aussi forte. Le 27 Janvier 2015 pour le 70 ième anniversaire commémorant la libération du camp d'Auchwitz ,  j'ai eu l'immense honneur de rencontrer M. Alexandre Halaunbrenner  interné en 1942 frère de Mina (5 ans) et Claudine (9 ans) Halaunbrenner, enfants de la maison d'Izieu déportés en 1944.

Nous avons une relation particulière avec ce film qui restera dans notre mémoire comme un instant unique.

Nous espérons avoir apporté notre très modeste contribution à ce devoir de mémoire et plus particulièrement à ces 44 enfants et leurs 7 accompagnateurs sans oublier Mme Sabine Zlatin, absente au moment de la raffle.

 

J'espère pouvoir prochainement développer cette page plus en détail.

La Maison d'Izieu servant de refuge à de nombreux enfants Juifs pourchassés  était dirigée par Miron Zlatin né à Orcha en Russie, et son épouse, Sabine Zlatin, née à Varsovie . Juive immigrée en France entre les deux guerres, elle visite en tant qu’infirmière à la Croix-Rouge, les camps d’internement de la zone sud . Elle fait  sortir à plusieurs reprises des enfants juifs qu’elle réfugie grace au réseau de l’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants).

1 miron et sabine zlatin

 

Izieu jusqu'en 1942 était situé dans la zone non occupée situé dans l'Ain près de Chambéry.Grâce à la commune d’Izieu une salle de la maison est transformée en classe où les enfants apprennent à lire, écrire et compter  dans une ambiance chaleureuse malgré le contexte

Salle de classe

Quelques une des lettres que les enfants ont envoyé à leurs parents ont pu être recueillies et sont autant de témoignages de la bonne ambiance qui règne au sein de  la colonie.

2 extrait 1

 

6 Avril 1944, la Gestapo, sous le commandement de Klaus Barbie, investit la colonie et arrêtent les 44 enfants de différentes nationalités et 7 adultes . Ils sont violemment embarqués dans des camions direction Lyon  prison de  Montluc , puis  ils sont expédiés au camp de Drancy  où ils seront envoyés par train pour le camp d'extermination d'Auschwitz  par différents convois.Deux adolescents agés de 16 et 17 ans et Miron Zlatin sont déportés vers Reval, en Estonie où ils seront fusillés

3 theo et arnold hirsh

les  quarante-deux plus jeunes sont gazés à leur arrivée à Auschwitz, le plus jeune étant âgé de 4 ans.

Un rescapé d'Auschwitz raconte  lors du procès du boucher de Lyon, Klaus Barbie :

« Je me suis demandé où étaient les enfants arrivés avec nous. Dans le camp, il n'y avait pas d'enfant. Ceux qui étaient déjà là depuis longtemps, me dirent : « Tu vois cette cheminée qui ne s'arrête pas de fumer ? ... Tu ne sens pas une odeur de chair cuite... ? » »

 

Massaia 20fils 20de 20fer

 

Absente au moment de la rafle, Sabine Zlatin, est surnommée « la Dame d'Izieu ». Elle fonde en 1987, un mémorial avec l'aide de la communauté juive de Lyon dans la maison et les dépendances du home pour enfants, sous le nom de Musée-mémorial des enfants d’Izieu. Celui ci sera officiellemnt inauguré par le président François Mitterrand le 24 avril 1994.

Sabine Zlatin meurt le 21 septembre 1996 à l'âge de 89 ans.

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site